La « route de l’éspoir »

Il est difficile de décrire les paysages grandioses que nous traversons… Fermez les yeux… Sur une route en montagne Russe, le macadam à perte de vue semble étrangler le désert. Nous roulons au milieu de dunes ocres au sable fin. Des chèvres, des dromadaires, d’innombrables ânes et bientôt des troupeaux de vaches nous accompagnent. Des dunes de sable blanc apparaissent aux cotés des dunes ocres, un tapis d’herbe sèche s’étale à leur pied et des arbustes se dressent… Bientôt, d’impressionnant chaos rocheux nous cachent l’horizon et renferment quelques Oasis… Paysages indescriptibles… (Voir les photos !!) Nous avons l’impression d’être passé dans le désert, dans la savane et au milieu d’un décor de western !

Après avoir remorqué un 4×4 en panne, nous bivouaquons en brousse. Ici, le ciel parait plus grand et les étoiles Ô combien plus nombreuses ! Le lendemain, un coucher de soleil embrase l’horizon … Nous roulons bouche bée…

Quel bonheur de se retrouver au Mali !!
En quelques kilomètres, nous sommes étonnés de ressentir une attitude des gens et une chaleur différente. Le contraste nous parait flagrant. Les Maures que nous avons croisés étaient accueillant mais très rarement avenant. Nous ressentons une distance dans les relations. Leur visage paraissait parfois « sévère » et nous avons perçu une certaine animosité dans deux ou trois villages… Nous nous sentions plutôt tendus.

Première journée au Mali, nous nous posons à l’ombre d’un arbre pour manger. Deux enfants apparaissent de nulle part et nous tiennent compagnie. Quelques minutes s’écoulent, et nous sommes entourés d’enfants et de bébés accompagnés de leur mère !!! Notre repas parait être un spectacle !Un peu gênés, nous sortons les ballons pour jouer avec eux. Les au revoir se terminent par « donne moi cadeau » dans une petite bousculade !Joyeux et dur souvenir…

Le lendemain, nous nous arrêtons à Diema voir Kandé. Des pièces auto nous ont été confiées pour son garage. Il nous emmène chez lui pour boire le thé, moment d’accueil et de partage. Nous avons finalement été invités à manger et… à boire à nouveau le thé entourés d’enfants !

Bamako nous attend, nous y arrivons de nuit.
Premièrement : prendre une douche !
Deuxièmement : boire enfin une bonne bière fraîche !
unparmidautres.jpgcolor.jpgdesnesgogo.jpg

piknik.jpgoasis.jpglespectacle.jpg

montagnerusse.jpgbaobab.jpg

ps de chris : un grand merci a anael qui sait trouver les mots juste pour decrire notre quotidien durant ce périple

Une réponse à “La « route de l’éspoir »”

  1. carron adrien dit :

    Splendide !!!!!!!!!!!!!!

    Les photos et la description donnent envies de sauter dans l’écran de l’ordinateur pour pouvoir respirer l’odeur du décors !!!!
    ça donne vraiment envie d’y être !!

    Régalez vous !!!!

    Adrien

Laisser un commentaire