La piste de tambaoura (2/3)

Journée mécanique donc!Nous devons changer la boite de transfert et pour cela il faut tout sortir du camion (les coffres compris) car certaines fixations sont sous le plancher.Il nous faudra 7 heures pour réparer!!Nous repartons et constatons rapidement que le bruit qui nous inquiétais est toujours là et proviens en fait du pont arrière.Nous continuons malgré tout mais devons finalement enlever le pont de liaison arrière.Nous continuons avec seulement le pont avant et en vitesse courte.Cela fonctionne à peu près jusqu’à une montée en pierres assez technique où le pont avant rend l’âme.La nuit tombe,nous sommes au milieux de nulle part,. on est dans la merde!!!Chris et Véro décide de partir trouver à manger dans un village qui semble proche pendant que je me demande comment réparer.Ils reviennent une heure après en ayant juste trouvé du lait caillé (délicieux soit dit en passant).Après avoir diné avec ce que nous avons pu trouver au fond des placards nous décidons que la nuit porte conseil ,et passons la nuit au bord de la piste.

Le lendemain nous arrivons à réparer le pont arrière et repartons mais avec seulement 2 roues motrices.La piste deviens de plus en plus difficile et cassante mais nous passons tant bien que mal.C’est toujours aussi beau mais nous savons que nous n’avons plus droit à l’erreur.Après avoir monté un bon moment nous entamons une descente assez raide et rocailleuse et c’est là que la roue avant gauche a décidé de nous quitter.
Pas facile de mettre un cric avec le moyeux qui frotte par terre mais on se débrouille et après avoir récupéré des boulons sur les autres roues on arrive à mettre la roue de secours car la jante de la roue baladeuse est morte.
Nous arrivons finalement à rejoindre une grosse piste bien roulante,ouf!C’est dommage qu’on l’ais pris dans le mauvais sens !!!

 

vagues.jpgpaysage3.jpgpaysage2.jpgpaysage.jpgpanneau.jpg

perdularoue.jpg

Et une roue qui se ballade !!

3 Réponses à “La piste de tambaoura (2/3)”

  1. dany d'ar minichi dit :

    demat les « afros-ad’venturers »

    Vous allez pouvoir prétendre au diplôme de « docteur en mécanique »
    mais après la galère c’est la récompense, et l’adrénaline retourne se loger dans la boîte de vitesses.
    Toujours d’aussi généreuses photos appréciées à leur juste « puissance ».
    Quant au « fruit mystère » je crois reconnaitre une pastèque bretonne (rare)souvenir de l’avoir déjà rencontrée un soir de « samain », peut-être me méprends-je, mais après la « samain » souvent les fruits se mélangent facilement.
    les meilleures pensées pour vous tou(te)s
    Dany d’Ar Minic’hi

  2. Rouanet Théo dit :

    Salut
    Pour le fruit ça me semble être un pommharicot (transgénique ? )
    Pour le côté mécanique, je dois dire que je suis impressionée !!, ça ne me semble pas de tout repos cette histoire : RESPECT !!!!
    Les photos nous permettent de suivre votre périple et de rêver à notre petite échelle .
    Nos pensées vous accompagnent; Profitez !!!!
    La famille Rouanet

  3. french-doctor dit :

    Encore une fois au mépris des règles et de la loi, Pilou tu ne gardes pas ta droite, tu roule au beau milieu de la piste et en plein virage en plus, un de ces quatre tu vas te prendre un mec qui arrive à fond les ballons en face! Merde fais gaffe!

Laisser un commentaire