Archive de la catégorie ‘auteur : anael’

De la part de Theo

Lundi 23 février 2009

dsc05589.jpg
En plus de l’aventure de ce voyage à travers l’Afrique noire, il pourrait être inscrit sur le camion de Pierre : « De la part de Théo »…

Une association informelle est née il y a quelques années grace à la spontaneité d’un jeune garçon…

Pierre part bientot en voyage, nous sommes en 2005. Une amie prépare des cartons d’habits pour les lui confier. Théo son fils qui a alors 9 ans, semble trés intrigué … Il va vers sa mère et lui pose alors les questions qui l’animent : Qu’est ce que tu fais ? … Pourquoi tu donnes des affaires pour là bas ? … Ils n’ont pas tout ça là bas ? …

C’est a travers les réponse de sa mère que Théo découvre alors la situation difficile d’enfants comme lui en Afrique.

Etonné et touché Théo voulu spontanément participer à cette démarche. Il revient vers sa mère en lui tendant son ballon de foot et lui dit « Tu leur donnera ça de ma part ».

Dessus était inscrit : « De la part de Théo » …

Ainsi chacun a son échelle fait un petit geste pour que vive la solidarité. Lui en donnant et nous en assurant la distribution.

Théo, tu voyages avec nous, tu es un peu là lors de chaques rencontres avec les enfants d’ici…
Merci pour eux.


dsc02310.jpgdsc05582.jpgdsc05047copie.jpg

dsc05584.jpgdsc05590.jpgdsc05594.jpg

dsc05632.jpgdsc05639.jpgdsc05647.jpg

dsc05688.jpgdsc05745.jpgdsc05669.jpg

Ce n’est qu’un aurevoir !

Samedi 21 février 2009

J’ai traversé le Maroc, la Mauritanie et le Mali pour vivre avec mes collègues de route des souvenirs inoubliables. Je suis heureux de l’avoir vécu avec Pierre, Christophe et Véronique. Aujourd’hui, je me retrouve au Burkina Faso. A mon retour il y a 4 ans, je ne savais pas si j’aurai un jour la chance de revenir ici… J’ai traversé le Maroc, la Mauritanie et le Mali pour revoir mes amis du Burkina. J’ai eu la joie des retrouvailles incertaines jusqu’alors…
Pierre : j’ai vécu des souvenirs inoubliables avec vous et j’ai revu mes amis… grâce à toi. C’est une chance pour moi et je t’en remercie infiniment…
A notre amitié.
Bonne continuation sur la route des rencontres et à bientôt.    dsc02235.jpg

Anaël, qui s’envole pour la France !

Retour chez Yacine via la brousse !

Samedi 21 février 2009

Pour rejoindre Bobo-Dioulasso par Tiébélé, les nuits en brousse restent des moment de liberté et de rencontres avec des enfants et des gens de villages alentours. Pilou décompresse après s’être défoulé sur les pistes, domptant les bosses, trous et autres pièges de ces routes !

Quelques moments fort de notre quotidien :

Un poulet sacrifié par des animistes après notre passage dans un lieu sacré pour trouver un bivouac…
Une incroyable partie de foot improvisée avec des jeunes sur un terrain agricole…
Un cuisinier qui danse avec nous sur fond de Kusturica dans son maquis…
Des bosses après le baptême TP3 d’Anaël…
Des scorpions qui nous chassent de notre pique nique…
Les impressionnants vautours sur le marché de Léo…

Nous arrivons à Boromo retrouver l’ami sculpteur de Pierre. L’artiste nous propose de commencer les retrouvailles devant la Flag (bière)… Nous y passerons toute la soirée !! Le lendemain matin, les achats de masques furent un régal ! La route vers Bobo nous attend, nous faisons nos adieux à Bomavé Konaté qui va bientôt s’envoler vers les marchés de France.

forage.jpg     les4.jpg     flag.jpg

masques.jpg     lesmasques.jpg     bulle.jpg

Les animaux d’Afrique

Jeudi 19 février 2009

Sur la route des parcs WAP (parc du W, de l’Arly et Pendjari) nous ne connaissons pas encore vraiment notre itinéraire… Une rencontre plus tard, nous continuons vers Pendjari ! Nous voici donc au Bénin, sur la piste menant au parc. Les cascades de Tanougou nous accueillent pour la nuit et nous accueillons les cascades à bras ouvert le temps d’une baignade bénéfique !

Les cheveux dans le vent, nous voyageons sur la galerie du TP3 à la rencontre des animaux de la terre d’Afrique ! Nous longeons la chaine de l’Atakora et traversons la savane en flirtant avec les baobab majestueux. Pierre et Christophe se régalent à conduire le bolide sur les pistes défoncées de terre ocre.

Des cobs de buffon par dizaine s’effraient à notre passage ou bien nous observent avec curiosité.
Nous passons aux abords de quelques marres. Ici se baignent d’innombrables crocodiles, les yeux à fleur de l’eau ou bien sur les rives séchant au soleil la gueule ouverte !
D’impressionnant rochets vivant sont vautrés au bord de l’eau, les hippopotames sont farniente et les petits s’amusent en baillant tout de même de toute leur mâchoire !
Nous rencontrons également des hippotragues (antilope cheval), des phacochères, des cigognes (mais pas de hamsters… clin d’œil aux Alsaciens !;)), des troupeaux de buffles, des babouins…

Enfin les voici… Nous devinons leur forme de loin, nous approchons et admirons à plusieurs reprises les Éléphants… Bouche bée…
Nous ne nous plaignons pas de ce vendredi 13…!
Après une nuit au parc, la baraka ne nous quitte pas… Un lion et une lionne traversent la piste et nous les observons à quelques mètres… Bouche bée…

Nous ressortons du parc les yeux inondés par les couleurs des oiseaux…

lemarch.jpg     avantleplouf1.jpg     oiseau.jpg     phacochre.jpg

 

nousavant.jpg   cobdebuffon.jpg   hippotrague.jpg   elphant.jpg

 

 

 

Mission accomplie !

Mercredi 11 février 2009

Ouagadougou, 5500 kilomètres de Tanger… Notre « mission 4×4″ s’arrête ici, chez la famille Kafando qui nous accueille formida… bref, à l’africaine…!
Les enfants mettent la vie dans cette cours ! Juro, Junior et Loris… quels phénomènes !
Jules semble être encore présent, peut être est-ce à travers l’accueil de sa femme et de ses enfants…

Ici la chaleur semble moins pesante… Ou bien est-ce le ventilateur…?
Nous partons demain pour le parc d’Arly… à suivre sur afbexpe !!

Nous embrassons tous ceux qui regarde le blog ! Des liens sont à voir, nous les mettons au fil des rencontres ou des connaissances…

 

missiontermine.jpg

loris.jpg

Bobo-Dioulasso … Ouagadougou

Samedi 7 février 2009

Les manguiers sont apparus depuis déjà un petit moment, la végétation change et nous bivouaquons maintenant en brousse. Ce soir, quelques kilomètres seulement nous sépare de Bobo.

Sur la route, les barrages se multiplient (tout les 100 mètres !), nous arrivons à la douane, il est 11h30. Une taxe de transit nous est demandée pour le Nissan : nous payons. Mais les papiers doivent être signés par Monsieur le Douanier… qui mange, nous l’attendons. On nous informe bientôt que Monsieur le Douanier (dit « le chef ») fait une sieste, il sera là à 15h précise au bureau… C’est à 16h30 que le chef nous convoque en s’énervant après nos papiers soit disant incorrect… Après quelques « oui » d’approbation en bon élève plus tard, Pierre et Christophe sortent avec les papiers signés. Nous partons à 17h30 de bonne humeur, Yacine nous attend.

Les retrouvailles avec notre deuxième famille sont forte… Il fait très chaud, trop chaud !

Nous profitons de la cour de Yacine, du sourire d’Awa sa sœur, de l’accueil de Sita sa maman, des enfants de l’association « la soupape ailée » (voir lien) et des bons plats que Ya nous concocte. Abdramane, un ami nous rejoint taper le djembé, c’est la fête et tout le monde danse même Sita !! Notre relation avec les Peuls qui dorment dans la cour est limitée mais très sympathique, ici l’humour prend beaucoup de place.
Sita, Awa et ses enfants, Yacine, Dédé et Bijoux (que nous verrons à Ouaga) vont bien pour ceux qui les connaissent !
Pierre (qui est toujours à l’affut de la moindre fumée noire ou vibration de son TP3) a apporté son camion chez le garagiste (encore une fois…) Tiéba est peut être le meilleur réparateur de Bamako, mais plus du monde (selon Pierre !!!) Bon, Inch’Allah tout ira mieux (au prochain problème, nous sauterons dans le premier SOTRAMA pour continuer laissant Pilou dans le cambouis… C’est plus sur ? :)

Nous arrivons à Ouaga (Pilou n’en pouvant plus des vibrations à touché son moteur… Mais ça va nous repartons en poussant…!!) La mission du Nissan et terminée, nous fêtons ça à la SOB BRA bière locale. Nous réfléchissons (manière de dire) au futur itinéraire avant de retourner à Bobo.

Nous étions heureux de découvrir autant de commentaires…
Quelques réponses…
- Oui Ya à toujours le même mail, non elle ne le consulte pas souvent !!
- Non nous ne nous sommes pas baignés dans le Niger (les égouts donnent le courant !)
- Ha au fait, non Pierre ne s’est toujours pas dévoilé photographe !! on le chambre mais il aime ça notre chauffeur franco-Africain.

Un joyeux anniversaire pour les 1 an d’Anselme (le plus beau) avec un petit retard… Africain !

yacineetdd.jpg       vision2.jpg     awa.jpg    vision.jpg

vision1.jpg   rokia.jpg   gardevous.jpg   labelledjamila.jpg   leschipies.jpg

 

          sita.jpg


 

 

Bonjour Bamako !

Dimanche 1 février 2009

Bamako, son ambiance, ses rues ensablées et vivantes, son fleuve le Niger, la vie des marchés aux odeurs très agréables ou bien nauséabondes, la pagaille sur les routes chaotiques, le charme des « sotrama » bondés et surtout la gentillesse des gens.
Ici, un regard suffit pour recevoir un « bonjour ». Parfois la rencontre devient discussion et parfois il s’agit simplement de quelqu’un que l’on croise. Souvent le bonjour est intéressé, souvent il est juste poli et amical.

Le coucher de soleil sur le pont des martyrs est surprenant. Spectacle époustouflant et étouffant tant la circulation est intense ! Quel contraste entre la douceur du ciel et la dureté d’ici bas…

Dernier jour à Bamako, nous nous baladons au bord du Niger sous le soleil de plomb. Les petits baigneurs sont nombreux au barrage des aigrettes. Les abords du fleuve semblent être la meilleure machine à sécher le linge de Bamako !le TP3 à été réglé par Tiéba, le meilleur réparateur de TP3 du monde. (selon Pierre)

Nous prenons la route demain matin pour le Burkina Faso et Bobo-Dioulasso !

PS: Merci pour les commentaires ! N’hésitez pas ça nous fait du bien ! Ils fonctionnent bien maintenant !!

lepcheuretlabanque.jpgoua.jpglepcheurdescouleurs.jpg  dsc05106.jpg

lapiscine1.jpgschelinge.jpgtp3man.jpg  sotrama.jpg

La « route de l’éspoir »

Jeudi 29 janvier 2009

Il est difficile de décrire les paysages grandioses que nous traversons… Fermez les yeux… Sur une route en montagne Russe, le macadam à perte de vue semble étrangler le désert. Nous roulons au milieu de dunes ocres au sable fin. Des chèvres, des dromadaires, d’innombrables ânes et bientôt des troupeaux de vaches nous accompagnent. Des dunes de sable blanc apparaissent aux cotés des dunes ocres, un tapis d’herbe sèche s’étale à leur pied et des arbustes se dressent… Bientôt, d’impressionnant chaos rocheux nous cachent l’horizon et renferment quelques Oasis… Paysages indescriptibles… (Voir les photos !!) Nous avons l’impression d’être passé dans le désert, dans la savane et au milieu d’un décor de western !

Après avoir remorqué un 4×4 en panne, nous bivouaquons en brousse. Ici, le ciel parait plus grand et les étoiles Ô combien plus nombreuses ! Le lendemain, un coucher de soleil embrase l’horizon … Nous roulons bouche bée…

Quel bonheur de se retrouver au Mali !!
En quelques kilomètres, nous sommes étonnés de ressentir une attitude des gens et une chaleur différente. Le contraste nous parait flagrant. Les Maures que nous avons croisés étaient accueillant mais très rarement avenant. Nous ressentons une distance dans les relations. Leur visage paraissait parfois « sévère » et nous avons perçu une certaine animosité dans deux ou trois villages… Nous nous sentions plutôt tendus.

Première journée au Mali, nous nous posons à l’ombre d’un arbre pour manger. Deux enfants apparaissent de nulle part et nous tiennent compagnie. Quelques minutes s’écoulent, et nous sommes entourés d’enfants et de bébés accompagnés de leur mère !!! Notre repas parait être un spectacle !Un peu gênés, nous sortons les ballons pour jouer avec eux. Les au revoir se terminent par « donne moi cadeau » dans une petite bousculade !Joyeux et dur souvenir…

Le lendemain, nous nous arrêtons à Diema voir Kandé. Des pièces auto nous ont été confiées pour son garage. Il nous emmène chez lui pour boire le thé, moment d’accueil et de partage. Nous avons finalement été invités à manger et… à boire à nouveau le thé entourés d’enfants !

Bamako nous attend, nous y arrivons de nuit.
Premièrement : prendre une douche !
Deuxièmement : boire enfin une bonne bière fraîche !
unparmidautres.jpgcolor.jpgdesnesgogo.jpg

piknik.jpgoasis.jpglespectacle.jpg

montagnerusse.jpgbaobab.jpg

ps de chris : un grand merci a anael qui sait trouver les mots juste pour decrire notre quotidien durant ce périple

Passage en mauritanie

Dimanche 25 janvier 2009

Départ de Dakhla, en route pour la Mauritanie ! Les journées sont de plus en plus chaudes mais les matinées restent … « fraîches » (12°C)
Passé la douane du Maroc, nous entrons dans un « No man’s land » avant de trouver la douane de Mauritanie. Des pistes à droite, à gauche, au milieu … Ici, rien n’est indiqué, rien n’est entretenu, c’est à personne… et à tout le monde. Le 4×4 Nissan s’ensable… Le TP3 également ! Des Maures venus de nulle part nous proposent leur aide moyennant cadeaux… Nous arrivons finalement à la douane de nuit après avoir sorti les plaques de désensablement.

Sur la route de Nouakchott, il est magique de voir les dunes à perte de vue colorées par le soleil, et de voir le vent les caresser, les dessiner grain de sable par grain de sable jusqu’a leur donner vie… Mais le Sahara nous promet d’autres paysages grandioses dans la traversée de la Mauritanie…

ps: on finit vite par acheter un cheich quand on fait la route en plein vent de sable

Il est possible de cliquer sur les photos afin de les agrandir ! Voir également galerie photo

Maintenant vous pouvez également laisser des commentaire en cliquant sur le lien près du titre de l’article (x commentaires), alors n’hésitez pas !

labidouille.jpgrivireensable.jpglaballade.jpgdunes.jpg

Une petite semaine de Maroc

Jeudi 22 janvier 2009

Salut les esquimaux !!

Arrivés à Tanger, l’aventure commence avec 12°C ! Ha non, pardon, 7°C !! Brrr ! 12 c’est le nombre d’heures de retard du bateau … Nous avons donc déjà retrouvé l’Afrique … à Sète !
Nous avons roulé jusqu’a 2h pour dormir à Larache … (!!)
La route nous attends, nous filons à Ouagadougou « livrer » le 4×4 des AFB. Un timing est donné pour les quelques 5500 kilomètres à travers le Maroc, la Mauritanie, le Mali et le Burkina-Faso. Nous n’aurons donc pas beaucoup d’occasions pour nous poser et faire des rencontres de plusieurs jours. les paysages défilent et nous vivons au rythme du TP3 de Pilou et du Nissan.

Les délicieuses tajines de Salé, les nuits au bord de l’Atlantique, l’excellent poisson de Tarfaya, les incontournables et nombreux thés à la menthe ou à l’absinthe, les incontournables et nombreux contrôles de police, la pluie dans le Sahara et les salutations des gens sont nos principales occupations … Bref, dur dur les vacances. Un chouia de fatigue se fait ressentir mais pas d’inquiétude, nous nous adaptons.

Mercredi sera une journée repos Inch Allah à Dakhla dans le Sahara occidental avant de passer la frontière de Mauritanie.

Alors à bientôt, portez vous bien.

PS : Attention aux farouches épines des figues de barbarie lors de la cueillette … !

gibraltar.jpg
le rocher de gibraltar

lcume.jpglaroutine.jpglacabanedupcheur.jpg

laportedelaayoune.jpgverstantan.jpgterrainvague.jpg

premirepetitedune.jpgpetitepause.jpg
lescompres.jpg

d’autres photos sont disponibles dans la galerie (lien en haut à droite)